Le métier de chargé d’affaires en environnement

Les professions liées à l’environnement ont le vent en poupe. Parmi celles-ci, on retrouve le chargé d’affaires en environnement, dont le principal rôle est de proposer une offre commerciale et technique ou des prestations relatives à l’environnement. Rattaché à la branche commerciale de l’entreprise, il s’occupe d’un portefeuille de clients et participe au développement de l’activité commerciale de l’entreprise. L’IET vous propose de découvrir le métier de chargé d’affaire en environnement.

En quoi consiste le métier de chargé d’affaires en environnement ?

Le chargé d’affaires en environnement est un fin connaisseur des problématiques environnementales, en plus d’être un bon communicant qui pilote des projets liés à la dépollution, au traitement des eaux et des déchets, aux risques industriels ou toute autre forme de prestation dans le domaine de l’environnement. En plus de la vente, ce métier se compose de trois principales activités : le développement de l’activité de l’entreprise, le suivi de la prestation réalisée et la veille.

En ce qui concerne le développement de l’activité de l’entreprise, le chargé d’affaires en environnement fait de la prospection commerciale sur un secteur donné (régional, national ou international). Après analyse des différentes données en sa possession, il définit les besoins éventuels du marché tout en restant attentif à l’évolution de celui-ci. Les offres qu’il propose, avec la participation de son équipe technique, doivent être non seulement attractives, innovantes et adaptées aux besoins des clients, mais surtout en accord avec les contraintes réglementaires et normatives environnementales. Il participe aussi à la négociation commerciale et l’instauration d’une relation de proximité avec les clients.

En matière de suivi, il assiste l’équipe technique et/ou R&D dans la réalisation de la prestation ou du produit, tout en assurant la liaison avec les clients. Il rédige le contrat commercial, après analyse du cahier des charges. L’établissement du devis, la négociation des tarifs avec les prestataires et la gestion budgétaire du client font également partie de ses tâches.

Enfin, le chargé d’affaires est l’un des principaux ambassadeurs de sa marque ou de son entreprise sur le plan national et international, ce qui lui vaut de participer à des événements liés à son secteur d’activité. Il réalise aussi une veille concurrentielle pour ne pas être en marge des évolutions technologiques sur le marché et rédige les plaquettes et supports de communication.

Quelles qualités et compétences faut-il avoir ?

Le métier exige autant de compétences techniques que de savoir-être. Outre une parfaite maîtrise de sa spécialité, il lui faut d’excellentes connaissances techniques dans les domaines suivants :

  • le secteur d’activité et les prestations proposées par l’entreprise qui l’emploie ;
  • la réglementation en matière d’ingénierie industrielle, de marchés publics, de respect de l’environnement et de normes (ISO, Afnor) ;
  • la gestion de projet ;
  • la vente et le marketing…

Le chargé d’affaires doit aussi avoir un réel esprit d’analyse et de diagnostic pour mieux satisfaire les besoins et contraintes de ses clients, avec des solutions innovantes. Parler plusieurs langues étrangères est un atout incontournable pour une meilleure gestion des projets internationaux.

En ce qui concerne les savoir-être, il lui faut un bon sens du relationnel et de l’écoute, des talents de négociateur et de vendeur et surtout de la disponibilité pour intervenir sur une zone commerciale plus large. La rédaction des propositions techniques et financières lui demande une certaine aisance rédactionnelle. L’autonomie et le sens de l’initiative font aussi partie des qualités d’un bon chargé d’affaires en environnement, de façon générale.

Le salaire du chargé d’affaires en environnement

En général, ce professionnel perçoit une rémunération mensuelle incluant une part variable. Le montant global peut donc varier d’une structure à l’autre, mais aussi selon son expérience.

En moyenne, le salaire du chargé d’affaires en environnement est de 25 000 € au moins pour un jeune diplômé, alors qu’un cadre confirmé gagne entre 45 et 55 000 € par an.

Quelle formation pour devenir chargé d’affaires en environnement ?

L’Institut des Techniques de l’Environnement (IET) propose le Bachelor 3 Chargé d’Affaires en Environnement pour exercer le métier. Le programme dure un an et s’adresse aux titulaires d’un Bac+2, pour acquérir ou développer des compétences de vendeur et de négociateur en rapport avec les problématiques environnementales. La formation est proposée en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation, sur un rythme alterné de 1 semaine école / 2 semaines en entreprise. Cette formule de l’alternance a l’avantage de  former des profils rapidement opérationnels dès la fin de leurs études. Une option idéale pour préparer sereinement le métier de chargé d’affaire en environnement et votre future carrière dans le secteur de l’environnement.

Haut