Les métiers verdissants

C’est un métier qui est, ou sera prochainement, amené à évoluer pour s’adapter aux nouvelles exigences et préoccupations environnementales et « dont la finalité n’est pas environnementale, mais qui intègre de nouvelles « briques de compétences » pour prendre en compte de façon significative et quantifiable la dimension environnementale dans le geste métier ».

Près des deux tiers des métiers « verdissants » s’exercent dans les secteurs d’activité non liés à l’environnement : activités de construction, transport, agriculture-sylviculture…

Seuls 21 % de ces professionnels sont employés par une entreprise dont l’activité principale relève des éco-activités, généralement dans la construction (travaux d’installation d’équipements thermiques et de climatisations par exemple) ou l’administration publique (notamment jardinier, technicien des travaux publics).

13 % des emplois sont exercés dans les activités périphériques, en particulier celles de la construction (travaux de menuiserie bois et PVC, travaux de charpente, de couverture).

tableau

iet emploi environnement

Source : Observatoire des métiers pour l’économie verte – 2011

iet metier vert et verdissant

Source : Observatoire des métiers pour l’économie verte – 2014

 

Haut